Goggle Analytics

dimanche 27 juillet 2008

Course à la Lune en voile solaire


Quand j'étais élève-ingénieur, je me souviens d'une annonce maigrelette, affichée sur un tableau que personne ne lisait : il s'agissait de monter un vaisseau pour une course à la lune en voile solaire. Une fusée Ariane devait mettre en orbite les candidats, à charge pour eux de déployer leur voile et de la guider, problème complexe, problème excitant, mais la cause semblait tellement lourde que nul ne reprit cette idée...
Aujourd'hui, les utopistes ont déserté le champ de la parole. Les rêveurs sont refoulés de toute part. Il faut être cynique, saignant et creux.
L'idée forte de cette course à la Lune était qu'il fallait rendre l'espace à sa liberté : le libérer des militaires qui pullulent dans le vide, le libérer des financiers qui ne veulent rien de précis, si ce n'est tirer profit de nos rêves, et le rendre à ceux qui le désirent et qui ont des raisons de s'y rendre : chercheurs, rêveurs et pionniers
Le dépassement de la frontière de la gravité pourrait faire l'objet d'aides de fondations : «Navigation lunaire», sur le modèle (nationaliste) du X_Prize, des unions d'états soutiendraient leur développement, des mécènes libéreraient des fonds pour envoyer dans l'espace une flotille de voiles qui constitueraient un appel à la Liberté et aux Droits de l'homme...
A défaut d'être rapides, ces voiles nous promettent d'être gracieuses et délicates, capables de fournir aux hommes un vecteur d'imaginaire...

1 commentaire:

erik.ghesquiere a dit…

Superbe !
Utopie quand tu nous tiens, tu nous amènes vers la poésie ... des "voiles solaires" !