Goggle Analytics

mercredi 23 octobre 2019

Son Bâteau Ivre


-
À la suite du grave AVC de l'éditeur de l'Ivre-Book, des auteurs, à l'initiative de Vael Cat et de Sébastien Tissandier, ont décidé de se mutualiser pour réaliser une anthologie sur le thème du Bâteau Ivre, poème favori de Lilian Ronchaud.
-
Chacun à sa mesure a fourni, qui une nouvelle, qui des poèmes, qui une illustration magnifique ainsi que le premier texte qu'elle ait publié, qui des corrections (merci Pascale Raymondin), qui une commande qui, réunies, ont permis de créer cette anthologie dont les bénéfices vont à la famille de Lilian Ronchaud.
-
-

lundi 30 septembre 2019

Nostalgiques Aventuriales 2019


De retour des AVENTURIALES 2019, je regarde les quelques portraits que j'ai pu saisir, et quelques images nostalgiques de ce que j'ai envie d'appeler des Matelots Livres, une amicale qui s'est improvisée autour de la réalisation de l'anthologie dédiée à Lilian RONCHAUD, l'éditeur de l'Ivre Book, handicapé par un AVC. 
-
C'était la dernière voile du Bateau... et nous avons pris beaucoup de plaisir et de tendresse à œuvrer pour un éditeur qui nous aura marqué, avec qui nous avons partagé un vécu chaleureux et dont nous avons beaucoup appris. Tous ne sont pas là, certains ne pouvaient pas venir, et pour d'autres c'était trop douloureux.
-
J'ai pris un plaisir fort à cette cinquième participation et je remercie les organisateurs, et toute l'équipe de bénévoles qui font de cette jeune manifestation un événement fort, équilibré et dont nous souhaitons tous qu'il se perpétue...
-
- et quelques portraits... -
Olivier PAQUET 
Estelle FAYE
Frédérique ESTIENNE GARRET
Philippe GOAZ
Nicolas PAGÈS
Chantal ROBILLARD
Mathieu RIVERO
Joahnna MARINES
Yoann DUBOS
Stefan PLATTEAU
Mélanie FAZI
Lilie BAGAGE
Lucie PIERRAT-PAJOT
Patrice QUÉLARD
-

mardi 24 septembre 2019

Aventuriales et SON Livre Book (2019)

 Cette année, les Aventuriales 2019 seront marquées par l'absence et la présence de celui qui en a été un des pères au regard malicieux.
 C'est en 2015, un monsieur me demande si nooSFere recense les livres numériques : tout renseignement pris, il a posé cette question, ailleurs... Je lui envoie IMPULSION, manuscrit orphelin... Bien sûr, Lilian Ronchaud l'a réédité. Ont suivi, un roman, un recueil de nouvelles l'an passé et une nouvelle évoquant la guerre 14-18... parmi les derniers textes parus chez l'Ivre Book.
C'est un chemin étalé sur quatre ans, où j'ai toujours été supris de voir son acceptation des unes et des autres, de ne jamais chercher à imposer sa vision, mais au contraire l'intégration des différences en une seule équipe, chacun de ceux qu'il a publiés avait sa place et c'est toute l'ampleur de son travail que d'avoir réalisé une politique éditoriale de première bourre en toute modestie et discrétion...
Aujourd'hui, l'accident de Lilian l'empêche de communiquer, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui dire que nous l'aimons et d'essayer de se souvenir de son livre-totem, un peu inattendu pour un fan de Science-fiction, Rimbaud & le Bâteau Ivre :
-
   J’ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
  Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
  – Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t’exiles,
  Million d’oiseaux d’or, ô future Vigueur ?
-
  Mais, vrai, j’ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
  Toute lune est atroce et tout soleil amer :
  L’âcre amour m’a gonflé de torpeurs enivrantes.
  Ô que ma quille éclate ! Ô que j’aille à la mer !
-
Un espoir ? que les nouvelles que nous avons réunies dans cette anthologie égayent tes jours...

samedi 14 septembre 2019

Participer à la Ligue des écrivaines extraordinaires

Je relaie volontiers le lancement de la campagne de financement participatif de la :
-
-
5 romans écrits par 5 écrivaines, dignes héritières de leur aïeules héroïques :
  • Nelly Chadour (Espérer le soleil chez les Moutons électriques)
  • Marianne Ciaudo
  • Bénédicte Coudière 
  • Elisabeth Ebory (La Fée, la pie et le printemps chez les éditions ActuSF)
  • Cat Merry Lishi (la série Imago chez les Saisons de l'étrange)
venues raviver les manes de cinq écrivaines extraordinaires du XIXème siècle :

suivront Renée DUNAN, Virginia WOOLF et, mention particulière à Selma LAGERLÖF aux prises avec les Trolls de Suède ! par Laurianne Gourrier.

dimanche 8 septembre 2019

Des tuiles de bois et un marteau

-
     Ses parents m'avaient invité...
     La maman nous avait emmenés déjeuner
     Dans un restaurant Chinois
     Qui devait être bon, je m'en souviens...
                    -
     Là-bas, il y avait un jardin,
     Qui menait à une minuscule rivière.
     Une barque, un vieux ponton
     De quoi faire un tour et s'arroser.
     Il y avait un patient poney aussi.
                    -
     L'après-midi, le père, nous a demandé
     De clouer des tuiles de bois,
     Sur une cabane : posées en quinquonce, 
     En partant du bas, chaque tuile
     Devait être recouverte au tiers.
                    -
     Il faisait beau, les filles riaient,
     Elles me passaient les tuiles, les pommiers
     Étaient en fleur. Perché sur le toit,
     Je clouais et jouais du marteau.
     J'étais amoureux,  je tapais fort,
     Ça me changeait des épreuves de maths
     Amoureux, oui, mais c'était la fin...
                    -
     Quelque quarante ans plus tard, je me
     Dis que la vie est comme cette cabane,
     Construite avec des livres, écrits à
     La main, avec la sueur et le reste :
     Comme les tuiles du toit, bien implantés,
     Ils protèg'ront longtemps du gros temps.
                                                                                    Bernard Henninger
-

mardi 27 août 2019

Convention française de Science-Fiction (2019, Isle-sur-la-Sorgue)

La convention de Science-Fiction française de 2019 fut principalement l'œuvre de Jérôme Baud et de son père, qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour faire de ce rendez-vous annuel une joyeuse série de rencontres, mais sachant leur peu de goût pour la photo, je n'ai guère insisté... ;-) Merci pour leur travail et leur constance ! 
Étant pris par de multiples tâches, j'ai réalisé quelques photos et je vous les propose pour pimenter ce bref compte-rendu.
Pierre STOLZE et les anamorphoses
Pour débuter la convention, Pierre Stolze s'est attaché à décrypter la fascination des anamorphoses, suivi peu après par Raymond Milesi et Jean-Christophe Gapdy dans un jeu.
-

Raymond MILESI
Jean-Christophe GAPDY
Eric Lesueur et...
... et son fils Brendàn Lesueur
Le second jour de la Convention commence avec la rencontre de la nouvelle et de la Science-Fiction, menée par Bénédicte Coudière, Élodie Serrano et Sébastien Capelle, les repas dont vous ne verrez ici qu'une image, moment privilégié de discussions et de découvertes qui restent une des marques distinctives des conventions, par rapport aux salons.


Bénédicte COUDIÈRE
Élodie SERRANO
Sébastien CAPELLE

L'après-midi, pour accompagner le rapport d'avancement des Orléonautes, nous avons reçu la visite impromptue de Claude ECKEN, l'occasion d'annoncer qu'il sera un des invités de la convention de 2020.
Claude ECKEN
Bénédicte COUDIÈRE, ambassadrice du projet de convention de Bergerac
Juste après, Bénédicte Coudière présenta la candidature des amis de Michel Jeury, pour organiser une convention à Bergerac. Nicole et Dany Jeury étaient venues soutenir la candidature, qui fut élue sans peine. 
Nicole et Dana JEURY
Je n'oublie pas les conférences (que j'ai suivies cette année, mais sans photo) : Danielle Martinigol, Marion Mazauric, Francis Saint-Martin, passionnantes et riches de remarques à méditer pour les mois à venir.
-
Hélène DESTREM
À l'heure des prix, c'est le suspense : « Rien ne va plus ! »
Joseph ALTAIRAC
-
Danielle MARTINIGOL prix CYRANO 2019
Danielle Martinigol a reçu le prix Cyrano, puis ce fut le tour des prix Rosny :
Stéphane CROENNE
. Stéphane CROENNE, prix de la nouvelle (Ne signe pas ça Chloé)
. Estelle FAYE, malheureusement absente, reçoit le prix du roman (Les Nuages de Magellan).
Suivent : le prix Aristophane, dédié au théâtre et dont c'était la seconde édition, impulsée par Ugo Bellagamba et Pierre Gévart,  remis à Antoine PALAZI, 
Antoine PALAZI, prix ARISTOPHANE (théâtre)
-
puis le prix Alain LE BUSSY, remporté par Bruno Pochesci, et dont le second prix a été remis à Betty Biedermann et Amélie Durand (pas d'image autorisée)
Bruno POCHESCI, prix ALAIN LE BUSSY
Betty BIEDERMANN
-

La soirée s'est poursuivie avec le repas de gala et la vente aux enchères, et, le dimanche matin, une seconde série de jeux inventés par Raymon Milési. Puis l'heure de retourner dans nos univers avec des étoiles dans la tête. Rendez-vous l'an prochain !
-

mercredi 7 août 2019

Souvenirs de la convention SF de 2012 (Semoy)

 La vérité vraie, c'est que le temps est un vaurien et que si on le confie à des vauriens genre géant, vous vous faites piétiner. 
 J'ai ainsi découvert que le bel album que j'avais créé à l'issue de la convention de science-fiction de 2012 était devenu totalement inaccessible – sauf à moi-même ! qui n'en ai guère l'usage...

 Donc voici — si vous ne les connaissiez pas encore – ce qui reste de mes images souvenirs de la convention de Semoy. Pour les Chapeaux verts, n'oublions pas que cette convention eut lieu juste après la perte de Roland C. WAGNER...
-
LIENS VERS :
  1. LA PREMIÈRE PAGE
  2. LA SECONDE PAGE
  3. LA TROISIÈME PAGE
  4. LA QUATRIÈME PAGE

-
Jean-Marie LETENEUR, Anne DAVRAINVILLE, Laurianne GOURRIER et Patrick MOREAU
-
Celle-là fut prise deux ans auparavant, lors d'une après-midi de réflexion et de balades en ville, alors que la convention n'était qu'une idée lancée en l'air, un peu brûlante et qu'il convenait d'apprivoiser... Bonne visite !