Goggle Analytics

vendredi 19 octobre 2018

jeudi 18 octobre 2018

LIVRES O CŒUR (20 & 21 octobre 2018)

-
C'était il y a un an et demi, dans un autre salon en bord de Loire, je passais un week-end délicat, solitaire, et je parcourais les allées, histoire de voir des gens nouveaux : un écrivain d'Orléans, Noëlle Mirande, m'a retenu, pour se présenter et me parler du projet qu'elle avait lancé, de créer sur Orléans un festival...
-
C'est curieux, j'étais très malade, très faible et c'est souvent à ces moments qu'on prend les décisions importantes : j'ai rejoint le groupe que Noëlle formait, et puis à mon tour, j'ai invité des gens à participer autour de moi... Et puis je me suis lancé dans la réalisation d'une petite exposition sur le thème de la couverture de livre, depuis les belles reliures du XIXème siècle jusqu'à aujourd'hui.
-
Ce week-end, venez donc nombreux au salon :
-
Samedi 20 octobre et dimanche 21 octobre 2018
-
Parmi les invités, Jean-Paul IMBAULT, Gordon ZOLA, Philippe GEORGET, MANCHU, Julien NORWOOD...
-
Venez donc vous promener au festival LIVRES O CŒUR, participer aux animations, aux tables rondes, voir les expositions, et rencontrer les auteurs et vous pouvez même venir samedi et dimanche, car les auteurs ne sont présents qu'une seule journée. Et puis, vous pourrez voir de près cette image et visualiser le destin étrange qui a été le sien :
-

dimanche 14 octobre 2018

Le mouvement du soir (Paul Éluard)

© Edition Seghers
-
     Petit feu d'occasion miroir
     Abeille et plume détachée
     Loin de la gerbe des rues
     Des familles des retraites
               -
     Devant tes yeux petit feu
     Qui soulève tes paupières
     Et qui passe et qui s'en va
     Dans le soir limpide et frais
               -
     Vers d'autres yeux tout pareils
     De plus en plus assombris
     De plus en plus achevés
     De moins en moins existants
               -
Quand je lis du Paul Éluard, j'ai une sensation très voisine de celle que je ressens devant une œuvre de Matisse : une trompeuse simplicité, et une lumineuse obscurité, ça chante, ça vibre et pourtant je me sens incapable d'en traduire un bout de sens. Et ils sont d'une ingénue nécessité...
Tiens un bonus, le suivant :
              -
MÊME QUAND NOUS DORMONS
              -
     Même quand nous dormons nous veillons l'un sur l'autre
     Et cet amour plus lourd que le fruit mûr d'un lac
     Sans rire et sans pleurer dure depuis toujours.
     Un jour après un jour une nuit après nous.
              -
Ces deux poèmes sont issus du recueil le « Dur désir de durer »(1946), « Le temps déborde » (1947) et dont j'ai en main une réédition par Seghers de 1960.
-
© Le Rêve (Henri Matisse)

samedi 13 octobre 2018

Bepi-Colombo : 38 ans de réflexion

Une attente d'une semaine pour une mission au long cours : conçue dans le cours des années 1980, par les Européens, cette mission d'étude de la planète Mercure présentait de grandes difficultés, d'autres projets lui furent préférés, néanmoins l'étude de Mercure à l'aide d'une sonde puissante fut maintenue.
-
© EADS ASTRIUM/ DPA
-
Toutefois, certaines difficultés, comme la propulsion électrique n'ont été surmontées que très récemment.
Le premier projet est abandonné au profit de la sonde Messenger développé par la NASA, Messenger sera donc la première à cartographier la petite planète brûlante.

En 1997, les Européens de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) s'accordent pour mener cette mission, conjointement avec les Japonais de l'agence JAXA. Les études vont se poursuivre sur les vingt années suivantes : il est aussi complexe de s'éloigner de la Terre vers les planètes extérieures que d'insérer un objet dans le voisinage du Soleil. Désormais que la technologie des moteurs ioniques a atteint un stade de fiabilité suffisant, Bepi-Colombo est équipée de 4 moteurs ioniques fournissant chacun une poussée de 145 milliNewton et a amené pour alimenter la sonde en énergie à l'équiper de grands panneaux solaires, capables de supporter la chaleur (Mercure orbite à 60 millions de km du soleil et la chaleur de sa banlieue, considérable, nécessite des boucliers et des précautions multiples).
-
© plan AIRBUS
-
La sonde comprend quatre éléments :
. le module MTM assure la propulsion de l'ensemble (et il protégera les instruments de l'orbiteur MPO qui ne fournira aucune image avant 2026)
. l'orbiteur MPO (Européen) se mettra en orbite autour de Mercure afin de l'étudier et de fournir des images de sa surface.
. un bouclier thermique protège le second orbiteur MMO, Japonais celui-là, qui étudiera le magnétisme de Mercure.
Le voyage de la sonde vers Mercure durera sept années, et donc nous ne verrons rien avant 2026, date de l'insertion en orbite et de séparation des orbiteurs. 
L'étude de Mercure par les orbiteurs MPO et MMO est prévue sur une année, plus une seconde année en option.
-

Lancement : à partir du 20 octobre 2018 par une fusée Ariane 5 dont voici des images de la pose des logos !
-

jeudi 4 octobre 2018

Réussite de Mascot sur Ryugu

Une image de Ryugu par Mascot et toute une série d'analyses pour préparer la mission d'Hayabusa-2, avec une amusante illusion d'optique :
-
-
et la même (inversée) :
-
Crédit photo : CNES
-
Sur le forum de la conquête spatiale, on explique l'illusion d'optique consistant à voir des cratères sur la première image, alors qu'en la renversant, on voit effectivement les rochers qui parsèment l'astéroïde Ryugu. 
-
Au passage, si l'on se souvient des mésaventures de Philae, l'atterisseur Mascot a effectivement opéré un atterrissage impeccable, mais, comme il était à l'envers par rapport à ce qui avait été prévu, les ingénieurs ont programmé un retournement à 180° à chaud, qui s'est impeccablement déroulé...

lundi 1 octobre 2018

Aventuriales 2018, qq portraits (1)

-
De retour des Aventuriales 2018, j'ai la tête qui déborde d'images, de portraits et de rencontres dont les quelques images ci-dessous ne donnent qu'une idée limitée.
-
-
L'accueil et l'organisation sont toujours impeccables ce qui n'est pas une mince performance. Pour ma part, j'ai trouvé les visiteurs plus nombreux que l'an passé, plus curieux, également, moins désarçonnés pour certains par ces littératures qui sans être reconnues par les cercles officiels, prennent toujours plus d'importance, car elles parlent aux humains d'aujourd'hui et c'est peut-être aussi l'enjeu de la littérature : parler ! savoir parler ! éveiller les yeux, les rêves et les esprits... 
-
-
J'ai noté aussi beaucoup d'enfants de tous âges, en quête de nouveauté, et de nombreuses personnes avec qui les occasions d'échanger ont été  nombreuses. Même des surprises quand une personne vient droit à moi et me demande mon recueil, sans même le consulter... J'ai dû paraître bien méfiant, mais je n'ai comme excuse que la surprise charmée...
-
Enfin, des rencontres, des découvertes et aussi toutes celles et ceux que j'ai du plaisir à retrouver là tous les ans. Dont vous trouverez ci-dessous, quelques portraits, partiels, incomplets, juste quelques petits éclairs de lumière et en remerciant chacun et chacune de sa patience...
-
Arnauld PONTIER
Nicolas PAGÈS
Jean-Gil PINEL

L.N. NIKITA
Cécile COURTOIS
Nathalie VIGNAL
Aboubakri SAO
Sébastien TISSANDIER
Vael CAT
Suite page 2 des Aventuriales 2018

Aventuriales 2018, qq portraits (2)

Et que ceux-ci qui ne figurent pas dans ces quelques portraits veuillent bien m'excuser... J'espère les retrouver dans d'autres festivals pour compléter nos aventures dans l'itinérance des littératures imaginatives...
-
Jean-Marc LIGNY
Chloé BERTRAND
Nadia COSTE
Sandrine GESTIN, créatrice de l'affiche des Aventuriales 2018
Charlotte BOUSQUET
Jean-Christophe GAPDY
Sébastien GUILLERMOU
Andréa DESLACS
Jean MARIGNY
Luce BASSETERRE
Jean-Claude DUNYACH
Catherine LAMOUR
Jean-Pierre FAVARD
Sébastien CAPELLE

Magali GUYOT
Nicolas BOUCHARD
-

vendredi 28 septembre 2018

Aventuriales 2018

© Sandrine Gestin
-
Démarrage tout à l'heure, ce week-end, je participe aux
-
AVENTURIALES 2018
-

Samedi 29 et 30 septembre, à Ménétrol, près de RIOM, en Terre du Milieu, selon l'expression consacrée, et j'y serai avec mon dernier recueil. Venez, venez nombreux, aux AVENTURIALES, il y a des auteurs, des graphistes, des anthologistes, des éditeurs, des scientifiques, des débats, des échanges, des tables rondes, je crois qu'il y a même un concours de Cosplay, vous pouvez venir déguisé(e)(s) en tout cas, et il doit même y avoir des cours de Jeddaï et d'épée laser... mais si vous préférez les manifestations pacifistes, c'est les livres qui vous les offriront et vous en ouvriront les portes de la rêverie...
-
couverture de Vael Cat