Goggle Analytics

dimanche 19 août 2018

Tao Te King (2)

-
     Dans le monde chacun décide du beau
     Et cela devient le laid.
          .
     Par le monde chacun décide du bien
     Et cela devient le mal.
          .
     L'être et le vide s'engendrent
     L'un l'autre
     Facile et difficile se complètent
     Long et court se définissent
     Haut et bas se rencontrent
     L'un l'autre
     Voix et sons s'accordent
     Avant et après se mêlent.
          .
     Ainsi le sage, du non-agir,
     Pratique l'œuvre
     Et enseigne sans parole.
          .
     Multitudes d'êtres apparaissent
     Qu'il ne rejette pas.
     Il crée sans posséder
     Agit sans rien attendre
     Ne s'attache pas à ses œuvres
          .
     Et dans cet abandon
     Ne demeure pas abandonné.
                                                            Tao
-
 Le Dao de Jing, ou Tao Te King, est un des plus anciens textes jamais écrits, et la légende chinoise raconte que Lao Tseu, lassé des dissensions politiques, décida de partir monté sur un buffle. Arrivé à une passe marquant la limite ouest du territoire des Zhou, Tao fut sollicité par le gardien Yin Xi afin qu'il laisse une trace de son enseignement et Tao rédigea le Dao de jing très rapidement, en condensant sa pensée, avant de disparaître.
 La sagesse qu'il enseigne n'est pas reconnue de manière univoque, mais l'idée de la Voie, à suivre, celle qui vous est propre semble prégnante, ainsi que l'idée du « non agir », ne pas prétendre pouvoir transformer le monde, par exemple, mais se contenter de suivre le chemin qui nous convient, nous est propre, et qui ne correspond pas, pas souvent, à l'idée qu'on a...
 À noter qu'Ursula K. LE GUIN s'intéressait assez au Tao Te King,  pour en avoir réalisé une traduction et cette sagesse particulière imprègne un de ses plus grands romans, le Dit d'Aka.
 Lao Tseu aurait vécu six siècles avant notre ère, qui est aussi le siècle des grands sages et des grandes religions : Bouddha, Zoroastre, Esope...
-

lundi 13 août 2018

Parker Solar Probe

-
Le lancement de la sonde solaire : Parker Solar Probe aura été l'actualité de ce week-end reprise en boucle par tous les journaux, et avec des détails, ce qui est rare.
-
crédit Nasa
La découverte du vent et de la couronne solaires, par l'astronome Eugene Parker, qui donne son nom à la mission, ont amené dès le début un fort désir d'étudier le soleil de plus près et les origines de cette sonde remontent à 1958, il y a soixante ans, mais s'approcher risque de faire fondre les ailes qui nous ont permis de voler, du moins la cire qui donnait sa cohérence et sa solidité à l'ensemble conçu par Icare.
-
-
Récemment, on songeait encore à une sonde en forme de cône afin de protéger l'électronique et les instruments de mesure.
-
Vue d'artiste © Nasa
Aujourd'hui, le projet a été revu sur un mode moins exigeant : la sonde ne se rapprochera pas à moins de 10 rayons Solaires. Son architecture s'appuie sur un bouclier d'une épaisseur de 11,5 cm composé d'une mousse de carbone, enveloppée dans des composés à base de carbone et, côté exposé, une surface en alumine : la température de la sonde devrait monter à 1400 Kelvins (1123°C), côté exposé, et ne pas dépasser 20 K à l'intérieur. (Plus d'explications sur le site de la NASA)
-
-
La mécanique joue son rôle puisque la vitesse de la sonde, très élevée, permettra de limiter l'accumulation d'énergie : la sonde effectuera des ellipses dont Vénus et le Soleil seront les foyers, et ce sera l'objet le plus rapide jamais conçu. Si l'on se souvient, New Horizons détenait le record avec une vitesse d'environ 50 000 km/heure : Parker Solar Probe roulera à une vitesse d'environ 700 000 km/heure, quatorze fois plus vite, et à chaque passage près du soleil, un peu plus près à chaque passage, déclenchera toute une série de mesures : 7 survols sont prévus, dont le premier à la fin de l'année... et le dernier en 2025. Lors du passage au plus près du soleil, la sonde sera muette et devra attendre une certaine distance, et une température normalisée, pour envoyer le résultat de ses mesures :
     -> Mesure du champ électrique et magnétique
     -> Mesure des particules énergétiques
     -> Mesure du vent solaire
-
-
Crédit images :©  Nasa et article Wikipedia en références.

dimanche 5 août 2018

Poèmes d'exilés

     Promesses des aubes actives filées au vent, vouées
     À la plénitude fertile des baies ouvertes
    Qui dépassent les faiblesses des fleurs.
                                                                    Jacques DAHURON
-
La Baie ouverte est une revue gratuite, éditée et mise en page par un poète du Loir-et-Cher, Jacques DAHURON, et que je reçois par mail. Le dernier numéro était consacré à des textes issus d'un atelier d'écriture : ATELIER DES ARTISTES EN EXIL créé à Paris par la metteuse en scène Judith DEPAULE (interview). Le numéro de cet été citait des poèmes issus de cet atelier, dont celui-ci :
     Colère,
     Une colère qui déchire le ciel et fissure la terre et la patience, 
     L'ombre du faible, saigne
     Son âme s'est suicidée 
     Colère,
     Colère de ces papiers et de ce pétrissage interminable
     Papier d'autorisation d'entrée, de sortie
     Papier d'autorisation de change, de soins
     Papier pour boire, pour manger
     Papier pour la vie...
     Un peuple entier qui mange du papier
     Et tout cela, mon frère,
     Pour un cachet, une empreinte ou une signature
     Colère,
     J'enfle de colère
     Colère,
     Qui sont ces gens qui continuent à humilier l'Homme,
     Un être humain parfait
     Et qui donnent de la valeur,
     Même après la mort, aux oiseaux,
     Au chat et au chien. Et le chien ?

                            Abdelmoneim RAHAMTALLA, écrivain soudanais,
                            traduit par Hicham MANSOURI
-
LE CORPS D'UNE FEMME 
-
     Le corps bleu, cassé et blessé
     dans une maison vide et froide
     plus vide qu'un désert envahi de douleurs
     dans un coin, une statue vide de vie
     comme une poupée sans vie
     et un homme qui respire sans sentiment
     emprisonné dans la poitrine d'un homme gravés dans l'esprit d'un enfant
     les hurlements de demande d'aide de sa mère
     la vie est comme ça
     pour elle
     un corps bleu, cassé
     et blessé
                              Farzaneh HASHEMI,
                              poétesse afghane 

jeudi 2 août 2018

Hayabusa-2 en orbite

© crédit photo : E.S.A. 
Ces deux images ont un point commun, l'une au microscope, l'autre prise dans l'espace, il s'agit de résultat des deux missions Hayabusa, développées par l'agence spatiale Japonaise JAXA.
La première mission Hayabusa-1 s'est déroulée du 9 mai 2003 au 13 juin 2010, et malgré les aléas, elle est parvenue à ramener sur Terre quelques minuscules grains d'astéroïde dont celui-ci en cours d'analyse par l'E.S.A.
-
©  JAXA, University of Tokyo, Kochi University, Rikkyo University, Nagoya University, Chiba Institute of Technology, Meiji University, University of Aizu, AIST.
Huit ans plus tard, la seconde mission, Hayabusa-2, rejoint l'astéroïde Ryugu, et nous délivre la première image rapprochée de ce très gros caillou (900 m de diamètre, trois fois la Tour Eiffel), à une distance de six kilomètres. Peu de cratères, beaucoup de rochers, une forme de dodécaèdre : pendant un an, Hayabusa-2 étudiera ces objets aussi anciens que le système solaire, 4 milliards et demi d'années. Maintenant nous savons, à la suite de la mission ROSETTA, qu'ils ont pu développer sur le long terme une chimie complexe, comprenant entre autres les bases chimiques que l'on suppose nécessaire au développement de la vie sur Terre... et chacun est aussi un univers en soi. Ryugu n'a été identifié qu'en 1999. Donc il a beaucoup à nous apprendre
-

-
Les principales innovations techniques de cette mission consistent en l'amélioration de son antenne, de ses moteurs ioniques, et la participation de l'E.S.A. sous la forme d'un petit atterrisseur, nommé MASCOT, capable de se redresser...
-
L'astéroïde Ryugu fait partie de la famille d'astéroïdes Appolon suivant une trajectoire très voisine de celle de la Terre, donc plus « faciles à atteindre » (si ce mot a un sens) par exemple qu'un objet de la ceinture d'astéroïdes, et dont fait également partie Didymos, dont j'ai parlé précédemment, à propos de la mission HERA, en développement. 
-
© Crédit image : Berklas
-


lundi 23 juillet 2018

Eurocon 2018

-
 À chaque fois, j'y vais un peu inquiet, un peu angoissé, un peu réservé, et à chaque fois, il y a celles et ceux qu'on retrouve, avec qui on a un bonheur particulier à discuter, ceux que je découvre, les échanges, c'est un moment d'un densité singulière, un point de concentration...
-
-
 Si certains festivals me font l'effet d'un trou noir, les conventions me donnent l'effet de soleils de toutes couleurs autour desquels tourne une planète toujours différente, singulière, autour de laquelle les conventionnels se satellisent, le temps de quelques révolutions, un tourbillon dont nous ressortons épuisés (un peu plus chaque année, hélas), éblouis et requinqués, avec une énergie neuve dont le souvenir nous soutiendra dans les moments noirs...
 Cette année, c'était une convention Européenne, couplée à une convention Française de science-fiction, créée par Pierre Gévart, avec pas mal de difficultés, les acteurs locaux préférant l'inconstance de la politique à la fiabilité des promesses tenues (et c'est arrivé plusieurs fois les années passées) :
-
Pierre GÉVART avec Thomas BAUDURET à la traduction
-
 Avec mon appareil, je me sens un peu comme un reporter, j'ai réalisé quatre pages : (ci-dessous en liens)
-
Ce que je n'ai pas photographié : tout le reste,  vous le trouverez dans les souvenirs que posteront les autres conventionnels ! « Tous à vos clics » comme disait un grand réalisateur !
-

Eurocon 2018 (musée Jules Verne)(1)

Eurocon 2018 (1)
-
-
-
Contrairement à la précédente convention d'Amiens, je me suis inscrit à la visite du musée Jules Verne, une belle maison bourgeoise, aménagée pour accueillir des visiteurs : hall de réception des visiteurs, 
-
-
salle-à-manger gothique, salon, fumoir, puis, en montant dans les étages, découverte des lieux de travail, encyclopédies, géographie, avant de finir avec des créations démontrant la popularité d'œuvres comme le « Tour du monde en 80 jours ».
-
À noter, quelques rares et belles éditions... 
-
 Un petit regret, la quasi-absence d'évocation du « Magasin d'Éducation et de Récréation », qui permettrait de relativiser la vision élitiste des éditions Hetzel : si une édition de luxe pouvait valoir un an de salaire, un semestre de la revue était plus raisonnable...
-
 L'évocation des manes du grand homme est sensible, elle fait voyager l'imagination et le dessinateur François Schuiten a créé quelques décors et perspectives magnifiques.
-
-
-
-

Eurocon 2018 (portraits)(4)

Tout au long de l'Eurocon, au gré des rencontres, j'ai tiré quelques portraits. Je remercie toutes celles et ceux qui ont bien voulu m'accorder un peu de confiance :
(© Bernard Henninger)
-
Elodie SERRANO
 -
Shweta TANEJA
 -
Aliette DE BODARD
 -
Marie-Olivia DE CABANAZ
 -
Antoine VANHEL
 -
Gillian POLACK
 -
Yann-Cedric AGBODAN-AOLIO
 -
Dominique MARTEL (moitié de 42)
 -
Agathe COURTOIS
-
 (© Bernard Henninger)

Eurocon 2018 (portraits)(3)

Tout au long de l'Eurocon, au gré des rencontres, j'ai tiré quelques portraits. Je remercie toutes celles et ceux qui ont bien voulu m'accorder un peu de confiance :
-
Sylvain LAMUR
 -
Philippe CURVAL
 -
Olivier PORTEJOIE
 -
Frank ROGER
 -
Sarah NEWTON
 -
Anne SMULDERS
 -
Alain HUET
 -
Jean-Jacques GIRARDOT
 -
Kawthar AYED
-
(© Bernard Henninger)

Eurocon 2018 (2) Remise des prix


-
La remise des prix de l'Eurocon 2018 se tient le samedi 21 juillet, en fin de journée, dans le grand amphithéâtre : elle commence avec la remise des prix de la convention par Pierre GÉVART et Joseph ALTAIRAC :
Prix Rosny aîné - ROMAN.....  Toxoplasma de Sabrino CALVO.
Prix Rosny aîné - nouvelle.....  Vert Céladon de Loïc HENRY
Prix CYRANO.........................    Raymond MILESI
-
Notez que la forme des prix Rosny et Cyrano a été complètement revue, la statuette ayant cédé la place à de magnifiques illustrations de Caza.
-
-
Suivent les Prix de la revue GALAXIES :
Prix PEPIN.................................  Antony BOULANGER
Prix Galaxies-Alain LE BUSSY... Antoine VANHEL,
Je n'ai pas noté tous les lauréats que vous trouverez dans la revue Galaxies-SF, mais  le second prix ex-aequo revient à Elodie SERRANO et Olivia Maria de CABANAZ a été également distinguée... (photos)
-
Elodie SERRANO
Marie-Olivia DE CABANAZ (à gauche) devant le jury de Galaxies-SF
-
HALL OF FAME (EUROCON 2018)
-
Le cérémonie se poursuit avec la remise des prix européens, le HALL OF FAME de l'EUROCON 2018, dont vous trouverez en lien la liste exacte.
-
Côté francophone, se distinguent :
Grand Maître Européen............  Gérard KLEIN
Meilleur Magazine.....................  Angle Mort
Meilleure œuvre de fiction......... La Maison Aubépine d'Aliette de BODARD.
Meilleure site internet...............  nooSFere
et l'illustrateur...........................  Nicolas SARTER

-
(© Bernard Henninger)