Goggle Analytics

dimanche 17 mai 2020

Ressortir dans le monde...

J'avais pensé parler de ce satellite Iranien, envoyé par les Gardiens de la Révolution, le premier, puis des Chinois qui se lancent dans une nouvelle station spatiale, mais je ne l'ai pas fait.
-
Vendredi, j'ai retrouvé le Marché aux Livres avec mon ami Jean-Marie, et les bouquinistes : Catherine, Gérard, Laurent, et tous les autres. Un café dans un gobelet en carton, au soleil, les fesses calées sur une jardinière. J'ai trouvé quelques poches en science-fiction une édition des Terres du Ciel de Camille Flammarion...
-
-
-
Et puis, retour de sauvagerie, on ne sort pas comme ça de deux mois de solitude complète, il a fallu arriver à la fin du dimanche pour une promenade plus longue : j'ai marché entre le canal et la Loire jusqu'à l'écluse, pris le pont de chemin de fer, causé avec un type qui avait envie de parler, moi aussi, descendu la rive Sud, je suis allé sonner chez des amies, sorties elles aussi.
En revenant par le pont George V, j'ai appelé un copain, pas libre non plus – il déménageait son fils aîné, à Paris – retour au milieu des gens à vélo, à roulettes, en trottinette, en footing, en marchant, ou assis au bord de l'eau par deux, du monde mais pas la foule. Peu de masques en plein air, beaucoup de sourires... des jolies tenues d'été, et au bord de l'eau, un ibis, ou une aigrette... très occupé et qui s'est laissé tirer le portrait.
-
 -
-
Tous renseignements pris, elle ressemble furieusement à une aigrette Garzette, mais sans la petite aigrette à l'arrière. Un jeunot peut-être ?

mardi 28 avril 2020

Les phases de la Lune confinée

Ciel & Espace a lancé un challenge de confinement en demandant à ses lecteurs & internautes de leur envoyer tous les jours une image de Lune, et nous présente le time-lapse de ces images :


dimanche 26 avril 2020

Science-fiction : visionnaire ou sérendipité ?

Choisissez le mot que vous connaissez mal, vous verrez, il est très pertinent.
Sérendipité

Donc, quand vous voyez un auteur très célèbre, mais qui ne fait plus grand chose de bien, se râcler la gorge de vanité quand on lui demande comment il a pu avoir cette idée visionnaire... (j'en ai vu hier à la télé, mais on en voit tous les jours en ce moment) : on peut lui susurrer dans l'oreille, c'est pas mal du tout, la sérendipité ! Mais pour la voir, il faut la montrer.
Moi ça m'a toujours frappé, les seuls dont les prévisions ne se réalisent jamais, c'est les futurologues.

dimanche 12 avril 2020

De Joyeuses Pâques

Sûrement confinées, mais chocolatées,
De Joyeuses Pâques
(et une pensée à tous ceux qui se démènent pour que ça aille mieux)
-
-

mardi 7 avril 2020

Aube avec soleil et arbre

Pour moi, le confinement commence par une promenade, et ce matin, il y avait de l'humidité, des herbes courbées sous une rosée trop abondante, de la grisaille, de la brume, et soudain :
-
-

samedi 21 mars 2020

La NASA valide le moteur à plasma ionique NEXT

La NASA a validé le moteur à plasma ionique, NEXT, doublant la poussée des précédents moteurs... L'âge des véhicules spatiaux autonomes ?
-
© Images NASA
-
Pour voyager, il faut un moteur : qui ait un bon rendement, qui soit léger et pas très gourmand en carburant. Tout l'inverse des moteurs chimiques : très puissant, mais à durée de vie courte, parfaits pour une mise en orbite mais après, les sondes voyagent avec leur poussée initiale (et un peu d'intelligence pour les accélérer au passage des planètes)
-
© Image Wikipedia
  Inventé dans les années 50, le moteur ionique est utilisé depuis vingt ans : il équipe les satellites géostationnaires et les engins d'exploration leur donnant une véritable autonomie pour se déplacer dans l'espace.
  Grâce à un canon à électrons, des molécules sont ionisées, un dispositif électrique (alimenté par des panneaux solaires) les accélère avant de les propulser dans une grille, tandis qu'une correction est effectuée pour neutraliser la charge.
© ESA
La poussée est très faible, mais les moteurs ont une poussée longue, et ils durent longtemps.

Les sondes d'exploration Smart-1, Hayabusa 1 et 2, Dawn (qui a visité la ceinture d'astéroïdes, et qui a fourni des images de l'astéroïde Cérès) étaient équipées de ces moteurs qui autorisent des missions complexes. 
-
Par ex, Hayabusa-2 a rejoint l'astéroïde Ryugu, l'a photographié, récupéré du matériau à sa surface et doit revenir sur Terre en décembre 2020 : seule une sonde équipée d'un moteur lui donnant une véritable autonomie est capable de cet exploit.
Il existe une compétition entre les nations du spatial, l'ESA par exemple, étudie un propulseur qui pourrait collecter son carburant dans l'espace.
-

Pour l'heure, la NASA a passé une étape décisive en validant le nouveau propulseur ionique NEXT, qui succédera au moteur NSTAR : 
    • puissance : NEXT  6,9 kw  contrre 2,3 kW pour NSTAR 
    • poussée     236 mN (milli Newton) =/= 92 mN pour NSTAR (poussée supérieure d'un facteur 2,5).
NEXT équipera la sonde DART qui étudiera l'astéroïde Didymos en 2021.
-
L'astéroïde Cérès photographié par la sonde Dawn... (© NASA)

vendredi 20 mars 2020

Jour de confinement 6, rues désertes de mon quartier

Pour moi, le confinement est une expérience vécue il y a onze ans (2009) : suite à une chimiothérapie, je n'ai (presque) plus de globules blancs.
Toute zone infectieuse interdite : bus, cafés, librairies, restaurants. Je vis six mois entre appartement et voiture (je roule à la campagne pour voir la neige), quelques courses, et c'est tout. 
-
Une exception, mon médecin, merci à elle ! m'autorise la finale du concours de piano contemporain... Je suis confiné, mais la ville vit. Me promener en ville, faire le tour du marché aux livres, en plein air, c'est du bonheur.
Là, ce qui est étrange, c'est le silence quai du Roi : du rubalyse interdit l'accès aux quais et on entend au loin, très loin, des cris d'oiseaux : merle, sterne...
-
-
-
-