Goggle Analytics

jeudi 10 janvier 2019

Hiver 2019

                  C'est le début, c'est l'aube
                  Glacée et humide,
                  Le moment où l'on a juste
                  Envie de se pelotonner
                  Dans une couette étanche
                                  -
                  Et toi, tu dors
                  D'un sommeil que
                  L'on me dit « profond »
                  Puisse ce soleil hivernal
                  Te parler du printemps
                  Des Sternes qui t'appellent
                  Sur les eaux, quand reviendras ?
                                 -

mardi 1 janvier 2019

Bonne et heureuse année 2019 !

Qu'elle ait du Peps !
Qu'elle ait le Hit !
Qu'on la secoue
Comme un cocotier !
-
Du moins c'est ce que me dit Mamzelle...
-

jeudi 27 décembre 2018

Ulthma Thulé, « nouvel horizon » du Nouvel An ?

En attendant que les Chinois donnent des nouvelles de l'alunissage en cours de Chang'e 4, nos amis Américains de la NASA ont prévu un petit feu d'artifice pour la nouvelle année avec la sonde New Horizons (qui a survolé Pluton, il y a deux ans). Depuis, la mission se dirige vers un objet inconnu dans la ceinture de Kuiper, il répondait au doux nom de 2014MU69, mais il a été rebaptisé depuis "Ultima Thulé".
-
-
Depuis deux ans, les astronomes ont profité par deux fois d'occultation d'étoiles pour l'observer: en particulier, on ne sait rien de sa forme. Les expériences ont longtemps hésité pour savoir s'il était composé de deux corps en orbite l'un autour de l'autre, (comme Pluton et Charron). Ce qu'on a vu, c'est le gif ci-dessous :
-
-
-
Aux dernières nouvelles, il s'agirait d'un objet tout en longueur : soit un gros cigare, soit deux corps sphériques agglomérés, soit, à l'exemple de Tchourioumov-Gerasimenko, un gros cacahuètoïde... Son diamètre est estimé à 30-45 kilomètres, il orbite à 45 unités astronomiques, près de 7 milliards de kilomètres de nous...
-
-
La ceinture de Kuiper commence au-delà de l'orbite de Neptune, et on pense qu'il s'agit d'un vestige de la formation du système Solaire. À l'instar de la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, elle a une forme d'anneau, elle s'étend de 30 à 55 unités astronomiques, et elle comprend un grand nombre de corps, dont ces mystérieuses planètes naines dont nous savons le nom et c'est presque tout : Eris,  Hauméa, Makemake, Quaoar, Varuna... Les clichés qu'effectuera New Horizons seront, si tout se passe bien les premières images d'un objet de la ceinture de Kuiper : si on pousse le raisonnement, Pluton serait en quelque sorte le gardien de la ceinture, alors qu'Ultima Thulé est en plein milieu.
-
Et au-delà ? Il y le nuage d'Oort, plus sphérique, mais dont on ne sait rien et qui marque la dernière réserve de corps du système solaire. Dans le voisinage, pourrait également se trouver une planète tellurique géante... pour l'instant c'est une hypothèse, mais je connais certain écrivain qui se réjouirait de cette découverte... 
© Hypothèse d'une neuvième planète...

dimanche 23 décembre 2018

En guise de préambule à L'Homme à l'oreille cassée

© Félix-Henri GiacomettiMusée des Beaux-Arts de Strasbourg, Wikipedia
-
     Ce petit livre est éclos sous votre aile,
     Oh ! le bon temps et la bonne amitié !
     Jours bien remplis, et trop courts de moitié !
     Décidément, votre Bretagne est belle.
                         -
     Je l'ai revue en imprimant Fougas :
     Les souvenirs s'envolaient de mes pages
     Comme pinsons échappés de leurs cages ;
     Je repensais, je ne relisais pas.
                         -
     Que l'Océan avait grande tournure !
     Que le soleil faisait bonne figure,
     En blanc bonnet, pleurnichant et moqueur !
                         -
     Qui me rendra ces heures envolées,
     Ces gais propos, ces crêpes rissolées,
     Ces tours de valse et cette paix du cœur ?
                         -

Paris, le 3 novembre 1861
L'Homme à l'oreille cassée est un célèbre roman d'Edmond About, précurseur de la science-fiction : de retour en France, Renault ramène dans ses bagages, une momie qu'un docteur, a dessiqué, en pensant que, à l'égal des plantigrades qui perdent leur eau et survivent en état de cryptobiose la réhydratation pourrait suffire à le ressusciter... 
-
Précision : la momie en question est un officier Napoléonien, momifié en 1813, le colonel Pierre-Victor Fougas qui figure dans le poème.
-
Le prodige aura lieu... Je ne vais pas vous le raconter, mais j'ai eu entre les mains une édition d'origine, qui comporte en guise de préambule ce joli poème que je livre à votre sensibilité. Le film a été porté à l'écran, et en poussant un peu le bouchon, un autre film récent, Hibernatus pourrait en être un avatar tardif... moins romantique.

jeudi 20 décembre 2018

Face cachée de la lune, phase Chang'e 4

La Chine poursuit son entreprise de pré-éminence mondiale... et c'est elle qui devrait nous présenter, pour les Fêtes de fin d'année, sa nouvelle réalisation, à savoir l'alunissage sur la face cachée, d'un duo : atterrisseur et rover.
-
-
Pour compléter cette panoplie, un satellite de communication, Queqiao, a déjà été envoyé et positionné sur le point de Lagrange L2 du système Terre-Lune (point stable situé à l'exact opposé de la Terre, si vous tracez l'axe Terre-Lune, c'est un peu au-delà). Il suit une trajectoire dite "en halo", et il pourra ainsi retransmettre les données émises par Chang'e 4 et son rover vers la Terre.
-
Loren Roberts for The Planetary Society
-
Comme pour la fois précédente, un rover est embarqué à bord de Chang'e 4 et il effectuera une reconnaissance autour du terrain d'atterrissage choisi, le cratère Von Karman. Equipé de caméras et d'instruments de mesure, il pèse 140 kg, est alimenté en énergie par des panneaux solaires et il est censé durer trois jours lunaires, soit environ 90 jours terrestres.
-
© Forum de la conquête spatiale : localisation du cratère Von Karman sur la face cachée de la Lune.
-

Ironie de l'histoire, c'est les Chinois qui fêteront donc le cinquantième anniversaire de la mission Apollo 8, la première à s'être échappée de l'attraction terrestre avec des humains à son bord, pour gagner l'orbite Lunaire (et dont le principal souvenir est une image de la Lune avec la Terre en arrière-plan (très bel article dans Ciel et Espace), c'était le 24 décembre 1968... La raison en était de devancer les Russes dans la course à la Lune, donc du pouvoir.
-
© Apollo 8 et la NASA - 24 décembre 1968
-
Si l'on interprète la course à l'espace comme une démonstration de puissance, la Chine prend désormais une longueur d'avance sur les nations (ce qui n'est pas très rassurant quand on lit la volonté hégémonique du président Chinois)... mais bon, Chang'e 4 vogue ! Et il/elle nous donne des raisons d'espérer, qui dit mieux ?
-
-

dimanche 16 décembre 2018

La Neige (Charles-Auguste Grivot)

     Sous la nuit froide, sans cortège,
     Vers cette tombe elle venait ;
     J'ai pu la voir, car sur la neige
     Son voile noir se dessinait.
     Là de sa mère gît la cendre ;
     Sa douleur y priait tout bas :
     Toi qui me l'as fait voir si tendre,
     O neige, neige, ne fonds pas !
                         -
     Les pleurs tombant de sa paupière,
     Sur cette urne se sont glacés ;
     Et dans le givre, sur la pierre
     Tous ses baisers restent tracés.
     De ses peines silencieuses
     Tout parle ici jusqu'à ses pas :
     Garde ces traces précieuses,
     O neige, neige, ne fonds pas !
                         -
     Puis elle partit courageuse,
     Mon œil, au lointain, la perdait.
     Sous ses pas la plaine neigeuse
     Avec le ciel se confondait.
     J'ai cru la voir, destin étrange !
     Au ciel s'évanouir là-bas.
     Toi qui me l'as fait croire un ange,
     O neige, neige, ne fonds pas !
                         Charles-Auguste GRIVOT (1814-1846)
-
-
L'auteur de ce beau poème est un méconnu, seules des rares revues et dictionnaires le mentionnent et pourtant...
-
Charles-Auguste Grivot fit partie de cette classe bénie des ouvriers-poètes : né à Châteauneuf-sur-Loire, il devint tonnelier, et fut apprenti dès l'âge de treize ans. Fils d'un père qui chantait et connaissait la poésie, et d'une mère qui lui apprit très jeune les fables de La Fontaine, il connaissait par cœur nombre de fables, avant même d'entrer à l'école. Il étudia dix mois en deux ans, car, dans les années 1820, l'école ne pouvait être qu'un moment bref, peu suivi, et où la passion de l'écolier était le moteur de tout progrès. Très vite, Charles-Auguste manifeste un penchant déclaré pour la poésie. La découverte de la lecture, romans, poèmes, est sa passion et il bénéficie de la la générosité de ses amis qui lui ouvrent grand leur bibliothèque.
Il ne vécut guère de sa plume mais, comme on peut le voir, c'est une âme bien née qui n'attendit guère la permission de quiconque pour exercer un talent sans conteste.
Rien de très étonnant dès lors que de constater, que la principale mention de son œuvre se trouve dans le Maitron, dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et social et que je me sois permis, armé du livre qui est arrivé entre mes mains par un ami, Jean-Louis Nizon, qui l'avait dans sa bibliothèque, de créer sa fiche Wikipedia.