Goggle Analytics

mercredi 10 juillet 2024

Ariane 6 : lancement presque totalement réussi !

Hier soir, avec quatre ans de retard, la fusée Ariane 6 a décollé, tout s'est bien passé, le seul hic concerne le second étage, réallumable, qui s'est éteint et rallumé une seconde fois, puis éteint et ne s'est pas rallumé : or, ce troisième allumage aurait permis de désorbiter le second étage et faire en sorte qu'il se consume en revenant sur Terre.

Après un si long silence, c'est un véritable soulagement que de voir l'Europe renouer avec son destin spatial. Nous avons besoin d'espace, nous avons besoin d'autonomie et nous avons besoin de participer (au moins en rêve :-)) à l'aventure spatiale, qui nous ouvre le regard vers la Lune et les planètes.

Que cette première initie des retrouvailles avec un espace indépendant...

-

 

- © Vidéo fournie par l'E.S.A. -

(European Space Agency)

mardi 9 juillet 2024

Paris dans le prisme du musée de la marine

Hier, une jolie ballade avec mon copain Denis, dans un Paris chamboulé par les chantiers et les jeux olympiques. Peu de touristes et une amusante visite du musée de la Marine : où l'on voit JUPITER SOUS CLOCHE, oui, c'est lui... et pour ceux qui ont étudié l'optique, une triple lanterne... on peut me reconnaître dans la deuxième...

© photos : Denis Gaschignard

- Jupiter sous cloche –
- triple lentille de Fresnel (lanterne de phare)
- avec portrait mais guère plus beau -

vendredi 5 juillet 2024

Shallow (Lady Gaga et Bradley Cooper)

SHALLOW : « Ce sont deux personnes qui se parlent de la nécessité et de la volonté de plonger dans les profondeurs et de rester à l'écart des zones peu profondes », a déclaré Gaga à Zane Lowe dans son émission de radio Beats .

L'avantage quand on ne suit pas l'actualité, c'est la possibilité de découvrir avec six ans de retard un standard mondial comme Shallow... C'est un peu ridicule aussi, mais quand la chanson épouse vos états d'âme, c'est sans doute qu'elle est une réponse. Merci à Lady Gaga !

 

dimanche 5 mai 2024

Une tendance à nommer. Ou un mot pour les dire

En général, un fait divers suffit à les enflammer. Les informations regorgent des donneurs de leçon de morale dont la pensée pourrait se résumer : mettre de l'ordre dans ce désordre, chasser la racaille, trier les mauvais des bons (français), et enrégimenter les mauvais, qui inventant des stages d'ordre où l'on remet des uniformes à l'honneur... Ils n'ont pas de mots assez définitifs, pour tirer une conclusion hâtive, imposer l'uniformité, bannir le débat et d'ailleurs, c'est leur grande caractéristique, railler, insulter, submerger de punch-line...

À ces gens de droite, obsédés par la remise en ordre, l'obéissance des inférieurs et la révérence aux supérieurs, je proposerai bien de les nommer :

1°) Jugulo-droitiste

2°) Jugulo-gulaire

3°) Militobêlant.

On peut soumettre la proposition à vote.

De manière plus générale, ces cohortes, allant d'un immodeste présentateur de la télévision (mais à la belle barbe blanche) jusqu'au premier ministre, les régiments de la droite qui exigent non pas de l'intelligence, non pas de la subtilité, mais de l'autorité, de l'autorité et de l'autorité, on pourrait les désigner comme AUTORITARISTES. 

Ou en verlan abrégé, les RISTAUTO.

jeudi 2 mai 2024

Histoire des juifs (Flavius Joseph)

 


À un inconnu s'interrogeant sur l'existence des juifs et de Jésus... Il n'est pas inutile de rappeler l'existence d'un document qui relate avec détails l'histoire des Juifs à l'époque de la conquête romaine, intitulé : L'Histoire des juifs par Flavius Joseph. Celui-ci vécut une partie des faits et les rédigea, en grec, lors de son exil à Rome.

Ce livre a été traduit de nombreuses fois et publié en différentes langues, de l'irlandais au vieux français, dès le IXe siècle. J'ai pour ma part une version publiée en 1667 et traduite par Arnaud d'Andilly (1589-1674), janséniste, grand poète et traducteur français. 

Pour le fond, en matière d'historiographie, il s'agit du seul écrit racontant cette histoire tumultueuse de la Palestine. Il est bien entendu à lire en se souvenant que l'auteur a été un acteur historique des faits qu'ils relatent. Néanmoins, il est fort rare que l'on possède un document racontant des faits depuis un point de vue externe : on ne peut pas accuser Flavius Joseph d'être chrétien. On est ici loin des livres religieux et c'est tout l'intérêt de ce livre.

Quant au traducteur, il est facile de voir qu'il a divergé au moment de l'évocation de la vie de Jésus.

-
Ce qui donne : PAGE 683 & 684
Livre dix-huitième, chapitre IV
Les juifs supportent si impatiemment que Pilate, gouverneur de Judée eut fait entrer dans Jérusalem des drapeaux où était la figure de l'empereur qu'il les en fait retirer. Louanges de Jésus Christ. Horrible méchanceté faite à une dame romaine par des prêtres de la déesse Isis et châtiment que Tibère en fit.
[ le paragraphe qui nous intéresse, commence en bas de page :]
En ce même temps était Jésus qui était un homme sage, si toutefois on doit le considérer comme un homme, tant ses œuvres étaient admirables. Il enseignait ceux qui prenaient plaisir à être instruits de la vérité et il fut suivi non seulement de plusieurs juifs, mais de plusieurs Gentils. C'était le CHRIST. Des principaux de notre nation l'ayant accusé devant Pilate, il le fit crucifier...

On voit que le traducteur a visiblement dévié du texte original (je l'ai mis en bleu une phrase visiblement ajoutée, ah le difficile métier de traducteur), mais il n'est pas inutile de rappeler que le roi disposait d'un monopole et que tous les livres imprimés en France passait dans les mains de la censure. C'est néanmoins le seul texte, extérieur aux écrits religieux qui certifie l'histoire des juifs au moment de la conquête de la Palestine et notamment atteste de l'existence de Jésus.

lundi 15 avril 2024

Les petits riens qui s'en vont

 
 C'était une vieille règle, elle n'étais même pas à moi, mais à un ami, qui, au début des années 80, avait élu mon appartement pour bureau. Il y écrivit notamment un scénario, et probablement son rapport de maîtrise cinéma. Il l'oublia, et je la gardai...
 Étant peu prolixe en traits, elle a peu servi. Il y a 15 ans, je me suis lancé dans les livres d'occasion, et des montagnes de papiers à découper au cutter, et la partie basse de cette règle est devenue mon guide. Les chiffres se sont effacés, et j'avais depuis longtemps acquis une autre pour les mesures, mais elle a continué à me rendre service sans faillir...
  Et puis elle est tombée. Je savais vaguement que le plastique vieillit, et là, elle s'est cassée net en deux morceaux bien distincts. Il y a des peines plus graves mais il y a la nostalgie. D'aujourd'hui à 1986, 38 années...
 J'étais très jeune, empêtré dans un métier d'ingénieur qui se passait mal, avec une «amie» qui me réveillait à trois heures du matin, et qui me racontait ses fâcheries, dont je me croyais amoureux, et n'étais qu'une oreille, et elle indifférente. Son fils doit avoir 38ans. J'étais en pleine crise de sans : sans inspiration, sans écriture, et pris de haut par ceux que je pensais estimer, que je croyais estimables, et c'est dans ces conditions que j'ai décidé de préparer une école de cinéma... Amis pour la vie qui sont tous sortis avec fracas de mon quotidien en une année, sauf un...
 Cet ami qui en rirait avec moi... je ne suis même pas sûr qu'il sache qu'elle lui appartenait.

vendredi 12 avril 2024

Que partagent Manchu, Pierre Bordage, Oksana & Gil et Célia Ibanez ?

 

Qu'ont en commun Manchu, Pierre Bordage, Oksana & Gil et Célia Ibanez ? Facile : ils sont les invités de la Betizcon, la convention de science-fiction qui est organisée cette année par nos amis ANGIE ROUSSEL et THIERRY RAYNAUD.

Pour les étourdis, rappelons qu'elle se tient exceptionnellement :

-> à CAMBRAI

-> du jeudi 22 au dimanche 25 août 2024

COMMENT PARTICIPER ? C'est simple, il faut s'inscrire (50€ pour les quatre jours). C'est là également qu'auront lieu les votes du second tour du prix ROSNY AÎNÉ, et la proclamation des lauréats le samedi 24 août.

Alors, qui que vous soyez, sachez que vous êtes attendu et serez bienvenu.