Goggle Analytics

dimanche 10 décembre 2017

La fille en fichu bleu (Pierre Louÿs)

    La fille blonde que j'avais vue
    En fichu bleu, tel soir de décembre
    Errante et lasse parmi la rue,
    Et qui priait mes yeux vers sa chambre,
                        -
    La fille blonde en tricot bleu pâle
    Que je rêvais défaite et couchée,
    La tête blonde en l'ombre du châle
    Depuis ce jour je l'ai tant cherchée
                        -
    Hélas ! Hélas ! pauvre fou, que n'ai-je
    Suivi ses pas légers dans la neige, 
    Vers le feu clair et les draps candides,
                        -
    Pour me soûler, car j'étais très jeune,
    De continence triste et de jeûne
    Avec de longs sourires limpides ?

                                                                  10 Novembre 1890
Je ne connais pas bien Pierre LOUŸS mais son œuvre est assez brève, si on lit bien sa fiche. Son roman La Femme et le Pantin, adapté trois fois au cinéma, dont une par Sternberg avec Marlène Dietrich et Cet obscur objet du désir de Buñuel, ainsi que le recueil Bilitis... dont j'ignore tout :-) Sa poésie semble très classique, elle appelle un renouvellement. Ce recueil, posthume, semble rassembler des poèmes de jeunesse, alors qu'il avait une vingtaine d'années. J'ai choisi ce poème parce que c'était celui qui avait le ton le plus léger et une touche de réalité.
-

vendredi 8 décembre 2017

Space Rider (développement d'un véhicule spatial)

-
Un communiqué de l'ESA  nous apprend que l’Agence Spatiale Européenne a décidé de poursuivre l’expérience qui avait conduit à construire un prototype de véhicule de rentrée atmosphérique, IXV, et qui fut testé avec succès en 2015 et qu'elle s'engage sur le développement du Space Rider.
-
Le SPACE RIDER pourra emporter jusqu’à 800 kg d’expériences, il sera réutilisable six fois, et il sera lancé par une fusée VÉGA C : l’ingénierie du véhicule a été confiée à European Launcher Vehicle, la société italienne qui développe la fusée VEGA, et à Thalès Alenia Space, qui avait conçu le prototype IXV. Le lanceur Véga C sera opérationnel en 2021
 -
Le SPACE RIDER sera un véhicule à corps portant, un engin dénué d’ailes, qui limite les difficultés dues à la Rentrée atmosphérique, et il atterrira au moyen d’un parachute de type parafoil.(ci-dessous, un prototype testé pour le véhicule US : X38), mais je ne suis pas sûr que cette technologie ait été très développée jusqu'à présent.
-
-
 Il est toujours intéressant de voir des acteurs industriels se pencher sur le développement d’un véhicule spatial.
 Les européens ont pris du retard sur les américains dont le mystérieux X37 sillonne la banlieue atmosphérique depuis plusieurs années, et ce véhicule promet de nombreux et intéressants développements… On peut toujours rêver…

vendredi 1 décembre 2017

L'IVRE BOOK : le Calendrier de l'Avent

Pour la deuxième année consécutive, les éditions L'IVRE BOOK renouvellent leur opération de Noël avec le
-
Tous les jours :
. Un auteur différent, 
. Une nouvelle 
. Un genre littéraire différent : romance, fantastique, SF, Fantaisy... 
. Chaque nouvelle vous est offerte (gratuite).
-
Last but not least, je participe à l'opération, mais je ne sais pas encore quel jour !  mais je sais le titre : « Thalie des morts » c'est de la science-fiction et j'en reparlerai.
Pour l'instant, trois nouvelles sont en ligne : Ici la Terre, de Véro-Lyse Marcq, Je les ai connus tous les deux d'Anne Lanièce, et The Milky Way de Sylvain R:É.
De la lecture pour découvrir le plaisir de l'édition électronique !
-

dimanche 26 novembre 2017

L'autre Face (Jeanne Bessière)

.
        Le feu comme une parole
        la mer comme un souvenir
        vague sur vague à rebours
        à l'écume enchevêtrés
        quelques mots incandescents
.
        Un labour d'algue et de sel
        où germent les coquillages
        une muraille de vent
        sable espace chair et sang
        bâtis de ciel et de briques
.
        Un corps comme un paysage 
        je n'ai pas d'autre demeure
.

Jeanne Bessière est une poétesse contemporaine, née en 1929, dont j'ai trouvé un album au marché aux livres d'Orléans. Sa mise en page très soignée associe une typographie imitant l'écriture manuelle et des dessins à l'encre magnifiquement illustrés de René Bessière.
.
Le poème est d'une puissante sensualité et nous rappelle que les années soixante furent une période de libération sexuelle.
.
.

lundi 13 novembre 2017

Coucher de soleil (Emilly Dickinson)

    Je te dirai comment le soleil s'est levé,  —
    Un ruban déroulé à la fois.
    Les Clochers nageaient dans l'Améthyste,
    Les nouveaux, comme des écureuils, couraient.
        -
    Les collines dénouaient leur bonnets,
    Les moineaux des prés s'enchantaient.
    Alors je me suis dit tout doucement :
    « C'était sans doute le Soleil ! »
    ..................
    Mais comment il s'est couché, je ne sais pas.
    On aurait dit un échalier de mauve
    Où des filles et garçons tout jaunes
    Ne cessaient de grimper
        .
    Jusqu'à qu'ils atteignent l'autre côté,
    Où un maître d'école en habit et en gris
    A gentiment enlevé les rayons
    Et rentré son petit monde au dortoir.
    .
- (ciel et coucher de soleil de novembre) (© B. Henninger) -
-
Emily Dickinson (1830-1886) est une poétesse américaine dont l'œuvre étonnante de sensibilité a été découverte après sa mort, et, pour moi lors du concours Visions du Futur 2016, où une de ses pensées avait été proposée aux candidats. C'est une personnalité étrange où l'esprit peine parfois à suivre la vitesse de ses métaphores... Moqueuse, vive, elle ressemble à ces bobolinks (goglu des prés, un passereau noir avec une touche jaune) du poème Souvent ses poèmes n'ont pas de titre, je me suis permis de désigner ce qui semblait le thème du poème.
    .
VOICI L'ORIGINAL EN ANGLAIS :
    I'll tell you how the sun rose, —
    A ribbon at a time.
    The steeples swam in amethyst,
    The news like squirrels ran.
        -
    The hills untied their bonnets,
    The bobolinks begun.
    Then I said softly to myself,
    "That must have been the sun !"
    ..................
    But how he set, I know not.
    There seemed a purple stile
    Which little yellow boys and girls
    Were climbing all the while
    .
    Till when they reached the other side,
    A dominie in gray
    Put gently up the evening bars,
    And led the flock away.